Accueil

Le Centre de Linguistique en Sorbonne (CeLiSo – EA 7332) regroupe tous les enseignants-chercheurs spécialistes des grammaires des langues allemande, anglaise, néerlandaise, nordiques et slaves de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.

Les activités du CeLiSo concernent essentiellement la recherche fondamentale. Elles sont cependant en prise directe avec l’application immédiate que constitue l’enseignement des langues étrangères puisque tous les chercheurs participent comme enseignants à la formation des étudiants à l’université, notamment à ceux qui se destinent à devenir eux-mêmes enseignants, que ce soit dans le secondaire ou dans le supérieur.

Les travaux menés par les germanistes dans le cadre du projet EuroGr@mm ont débouché sur des modules de grammaire mis en ligne et élaborés à partir d’un angle contrastif et destinés aux étudiants avancés et aux enseignants.

Les chercheurs en linguistique anglaise publient régulièrement des ouvrages destinés aux enseignants et aux candidats aux concours d’enseignement (CAPES et agrégation d’anglais), ainsi que des manuels d’anglais pour le primaire, des grammaires destinées aux élèves du primaire, du collège, du lycée et du premier cycle universitaire et différents types d’ouvrages pédagogiques (apprentissage du vocabulaire, méthodes d’apprentissage en autonomie).

Une grammaire du bosniaque, croate, monténégrin et serbe, fondée sur les travaux de l’équipe, a été publiée en 2012. La précédente grammaire en français datait de plusieurs dizaines d’années. Les chercheurs en langues slaves fournissent également des documents pédagogiques pour les épreuves de linguistique et grammaire aux concours de CAPES et agrégation de russe et polonais.

Cet impact direct de la recherche sur l’enseignement supérieur et secondaire s’inscrit dans la demande européenne actuelle de faciliter l’accès de tous au multilinguisme.

Le caractère interdisciplinaire de son programme rend le CeLiSo proprement innovant, en réunissant autour de thèmes communs des spécialistes d’aires linguistiques différentes, traditionnellement rattachés à des équipes séparées (correspondant aux sections 11, 12 et 13 du CNU).

Cinq à six séminaires de recherche sont prévus par an, ainsi qu’une à deux journées d’études, en plus des travaux réguliers propres à chaque thème et à chaque langue.